Chroniques·Livres

Le monde en stop : cinq années à l’école de la vie

Le monde en stop
Ludovic Hubler

Editions Pocket (2015) pour la version française

editions_pocket_-_r_cit_-_le_monde_en_stop_ludovic_hubler_

 

Résumé

Le 1 er janvier 2003, à l’âge de 25 ans, son diplôme en poche, Ludovic Hubler se lance dans un « tour des hommes ». Il veut découvrir le monde avant de s’engager dans la vie professionnelle. Son aventure va durer cinq ans.

170 000 kilomètres parcourus, 59 pays traversés et plus de 1 300 conducteurs pour réaliser un périple à la seule force de son pouce. Du « voilier-stop » pour traverser les océans, du « brise-glace-stop » pour se rendre en Antarctique, du « dromadaire-stop » en plein cœur du Sahara. Des rencontres aussi nombreuses que variées, notamment celle avec le Dalaï-Lama, mais aussi celles de milliers d’étudiants lors des nombreuses conférences données en cours de route.

Un voyage d’une richesse incroyable, une aventure humaine extraordinaire sur laquelle souffle un vent de liberté qui fait rêver.

Mon avis

« L’impossible recule devant celui qui avance. »

Ella Maillart, voyageuse, écrivaine et photographe suisse.

Et avancer, Ludovic Hubler l’a fait pendant cinq ans. Cinq ans passés sur les routes du monde, à le parcourir à la seule force de son pouce et grâce à la gentillesse des inconnus rencontrés à ce moment-là. Lire la suite « Le monde en stop : cinq années à l’école de la vie »

Publicités
Norvège·Voyages

Se perdre dans un fjord norvégien : Modalen

Quand j’étais à Bergen, j’ai eu la chance de participer à une croisière d’une journée organisée par Study Bergen, une super association qui organise des événements pour les étudiants de Bergen.

On est parti de Bergen en bateau tôt dans la matinée. Le soleil se cachait derrière les nuages mais on a quand même pu goûter à une belle journée : nuageuse, mais pas de pluie (oui, c’est une belle journée pour la Norvège). On a mis 2 heures à rejoindre la petite bourgade de Mo, à la toute fin du fjord sur lequel on naviguait. A Mo, il n’y a absolument rien à part un arrêt de bateau pour les gens comme nous. Pour y arriver, on a contourné Osterøy, la plus grande île intérieure de Norvège. Lire la suite « Se perdre dans un fjord norvégien : Modalen »